La Fraternité éducative La Salle et les fraternités locales

Mars 2018  Tous les documents publiés

Nous vous proposons une petite remontée dans le temps pour saisir les enjeux de la création de la Fraternité éducative La Salle.

Pourquoi ?

Il faut faire une petite remontée dans le temps pour saisir les enjeux. Il est important de considérer que les fraternités sont nées d’une des intuitions fondamentales du Fondateur Jean-Baptiste de La Salle : l’Association.

Mains levées vers... Sur ce sujet, il existe une littérature abondante dans l’Institut dont, tout récemment, la dernière Lettre pastorale du Supérieur général, F. Robert Schieler, à laquelle il faut ajouter la circulaire n° 461 intitulée : « Associés pour la mission éducative, un acte d’espérance ».

L’association entre Frères et Laïcs dans le District France, est une réalité déjà ancienne puisqu’on peut considérer qu’elle est effective à partir du moment où les Frères font appel à des laïcs (professeurs, éducateurs, personnels...). Elle prend ensuite une dimension particulière lorsque les laïcs sont appelés à la mission de chef d’établissement ce qui conduira l’Institut à créer l’Association La Salle. Cette instance va permettre de donner aux laïcs en responsabilité la possibilité de participer aux orientations et décisions concernant la gouvernance des œuvres éducatives.

Les élèves regroupés pour former le logo La Salle

Les prémices de la Fraternité

En janvier 2009, le Visiteur (provincial) de France, Frère Nicolas Capelle, interpelle les CLALs  ➀ - qui rassemblent localement Laïcs et Frères des établissements scolaires -, pour lancer une vaste réflexion :

« L’œuvre voulue par Jean-Baptiste de La Salle est une œuvre d’éducation humaine et chrétienne. Et c’est sur cette dimension chrétienne que j’interroge la pérennité de l’œuvre. D’où trois questions qui m’habitent :

  1. Il y a actuellement 63 frères de moins de 65 ans : peuvent-ils porter seuls la mission ecclésiale ?
  2. Des laïcs peuvent-ils être porteurs du charisme et l’exprimer de façon nouvelle, à partir de leur situation de laïcs ?
  3. La mission d’Église, qui repose sur les seuls Frères, aujourd’hui, peut-elle reposer avec eux sur des laïcs engagés au nom de leur Baptême, comme y incite le concile Vatican II ? »
Une banderole de la Fraternité La Salle

Cette réflexion fait l’objet d’un long travail mené par plusieurs commissions supervisées par M. Claude Besson, alors responsable de la pastorale scolaire pour le Réseau.
En septembre 2011, cette phase de réflexion aboutit à la rédaction d’un texte inspirateur qui affirme :
« La Fraternité Éducative La Salle unissant tout à la fois dimension institutionnelle et dimension spirituelle répond à cet appel. »

Lancement des fraternités

Quelques semaines après, en novembre 2011, lors du rassemblement à Beauvais d’environ 600 éducateurs et personnels du réseau, a lieu le lancement des fraternités. À cette occasion, le Frère André-Pierre Gauthier prononce ces paroles fortes :

« Au fondement,une inspiration : l’Évangile. Frères des Écoles chrétiennes/Fraternité Éducative La Salle.
Jean-Baptiste de La Salle n’invente pas la fraternité, mais quelque chose d’essentiel et d’inédit : pourra-t-on mettre de la fraternité dans l’acte éducatif, dans l’École, dans l’éducation aux rudiments des savoirs, des savoir-être, des savoir-vivre ensemble et des savoir pour quoi vivre ensemble ? »

Pour donner le sens profond de cette démarche, il rappelle que les Frères sont avant tout « des maîtres d’école passionnés dans leur engagement qui trouvent à l’intérieur de cet engagement éducatif le besoin, la nécessité, l’envie impérieuse de suivre l’Évangile pour aller jusqu’au bout du rêve éducatif. La fraternité est là. »

Ces premiers jalons étant posés, la fraternité éducative La Salle entame son chemin, s’expérimente, se vit... depuis lors !

Les temps forts et premiers engagements

    Plusieurs rencontres sont ainsi proposées :
  • En octobre 2013, premières rencontres régionales simultanées à Clermont-Ferrand, Nantes et Reims, elles réunissent plus de 350 membres des fraternités autour du thème « Donne-moi à boire » (Jn 4, 7). En 2016, ces rencontres sont organisées dans chaque délégation.
  • En 2014 a lieu le rassemblement des référents de fraternités. Ils ont pour mission d’assurer le lien entre les membres de la fraternité et veiller à son bon fonctionnement. Autour de l’exorde « allez vous aussi à ma vigne », les 80 participants ont réfléchi sur la question de l’engagement, de la relecture, du rôle du référent et l’animation des fraternités.
  • La Fraternité, moyen de Salut
  • Au rassemblement national à Reims en octobre 2015, un texte d’engagement est mis au point par les membres des fraternités. Certains sautent le pas marquant ainsi l’acte de naissance de la Fraternité qui « s’incarne au fur et à mesure que nos amis, unis par une même promesse publique, signent le registre des « nouveaux associés », ainsi que le déclare Frère Jean-Paul Aleth, Visiteur, en décembre 2016. Parce qu’ « en fraternité, c’est avec les autres que je me sens avancer, grandir sur les pas de Jean-Baptiste de La Salle et de ses intuitions éducatives. Il m’appartiendra de vivre et de faire vivre celles-ci plus encore, œuvrant à leur actualisation dans le monde de demain. » .
    Mais pour tous, l’enjeu principal est de vivre la fraternité locale comme « un lieu source où l’on est en confiance pour donner du sens à ce que l’on vit dans un esprit de foi, de fraternité et de service. Un lieu qui nous renvoie vers nos lieux éducatifs pour y reconnaître le Christ présent dans la mission. » Et pour cela, donner à chacun l’occasion et le temps de cheminer, en pleine liberté et en pleine confiance.
  • Le dernier rassemblement national en octobre 2017 regroupe plus de 300 personnes à Dijon. Il a pour thème « Veilleurs, éveilleurs » pour permettre la redécouverte de l’étincelle qui les anime en tant qu’éducateurs à la suite du Christ, de la flamme et du rayonnement qui peuvent en découler.

2018 voit débuter encore une année riche de partages avec un temps de récollection (autour de l’évangile de Marc, la vocation de Levi) à Vannes, pour une quarantaine de membres. Puis en mars aura lieu la deuxième session de formation « La Fraternité Éducative La Salle : qu’est-ce que ça change ? »

La joie se pargtage et s'exprime

La Fraternité Éducative La Salle, incarnée dans les fraternités locales, poursuit son « chemin de sens », ensemble Frères et Laïcs, pour continuer de proposer dans tous les établissements du réseau une façon fraternelle de vivre et d’assumer la mission d’éducation humaine et chrétienne voulue par Jean-Baptiste de La Salle.

Laurent Vrignon,
coordinateur-animateur des Fraternités

Parménie (table d'orientation), haut lieu des Fraternités

Les illustrations sont tirées de la revue "Fraternités Chemin de sens".
Merci au responsable de la rédaction pour son autorisation.

   

Documents du mois déjà publiés

CLAL : Comité Local d’Animation Lasallienne
Le CLAL rassemble, dans chaque région des acteurs de terrain (enseignants, éducateurs, responsables, animateurs en pastorale...) qui sont relais et force de proposition pour l’animation lasallienne.

Extrait d'une lettre d'engagement.

Extrait du "texte inspirateur"