La crèche animée de Fonseranes, à Béziers

Décembre 2020

Tous les documents publiés

La communauté des Frères de Fonseranes à Béziers accueille fréquemment des groupes de jeunes et des familles venus là pour admirer la crèche de Noël animée qui s’y trouve depuis 1937.
C’est l’occasion pour tous de se laisser aller à l’émerveillement, et de revenir à ce cœur d’enfant que révèle en chacun l’univers poétique des récits de la Bible mis en scène avec d’humbles moyens.
Donc à la portée de tous.

Vue générale 
                                de la crèche de Fonseranes

« Ravissement » et « émerveillement » (presse)

Pour se préparer au spectacle de la crèche, le visiteur-pèlerin est invité à se plonger dans l’espace et le temps biblique dans un parcours orné d’une riche iconographie illustrant l’histoire de Dieu parmi les hommes.

La scène de la nativité est elle-même solidement encadrée par les grands prophètes et les évangélistes, ces grands témoins qui nous conduisent au Christ. Un Christ évoqué par de nombreuses planches dessinées comme Lumière du Monde, Centre du Monde et Centre de l’Histoire.

Des 
                                                    panneaux autour de la crèche

La crèche proprement dite se compose de deux tableaux principaux qui se côtoient sur un fond de paysage palestinien (avec la cathédrale de Béziers en silhouette !).
► À l’humble étable de Bethléem où Jésus naît
► répond le palais impérial où triomphent la Rome tyrannique et les jeux du cirque.

Entre ces deux univers si contrastés, un peuple d’artisans et de paysans mène sa vie dans un petit village du type provençal.

La crèche de 
                                Bethléem

Le palais du roi

La magie opère quand l’ensemble se met en mouvement dans un tintement de cloches et une succession de chants de Noël. Les santons s’animent tout à leur métier, la fontaine coule, les animaux s’agitent et se font entendre. Marie se penche sur l’enfant, les anges volent dans un ciel où alternent le jour et la nuit étoilée.

La découverte du mécanisme qui éclaire, sonorise et met en mouvement plusieurs centaines de personnages permet à chacun de se rendre complice du mystère : il est le fait d’un entrelacs de courroies et de ficelles entrainées par des moteurs ménagers récupérés.

Entre conte de Noël et œuvre pastorale, la crèche de Fonseranes, qui fait régulièrement les honneurs des médias régionaux, séduit tous les publics qui viennent y retrouver les saveurs de l’enfance durant le temps des fêtes de la Nativité.

Le mouvement du 
                                menuisier

Vue de la machinerie

Une œuvre pastorale, collective et mécanique

Dans les années 1930-1940, Fonseranes est alors une maison de formation religieuse accueillant des petits et grands novices, ces apprentis de la vie religieuse de Frères. Le Frère Lucien Réquis (1903-1967), chargé des vocations, intègre la communauté des formateurs en 1933. C’est dès cette époque qu’il monte une crèche pour le temps de Noël.

À l’aide d’un moteur de machine à coudre, de roues de bicyclette et de rhéostat d’occasion, il réussit à animer et à sonoriser la crèche qu’il enrichit d’un nouveau mouvement chaque année. Jusqu’à une trentaine, entrainés par un moteur de 1/8 cv ! La crèche va rester exposée en permanence.
À sa suite, le Frère Léon Viguier (1904-1976), ancien missionnaire à Madagascar, assure la continuité et l’entretien de la crèche.

Les Frères Lucien Réquis, Léon Viguier et Paul Perreu

Arrivé à la communauté en 1977, le Frère Paul Perreu (1909-1984) va opérer une rénovation profonde aux plans artistique et mécanique à partir de 1979-1980. Cet ancien professeur du technique avait déjà monté une crèche à Pibrac. Il fait de celle de Fonseranes un véritable instrument de catéchèse biblique en la situant dans une vision cosmique et chrétienne de l’histoire de l’humanité. C’est lui qui dessine les cartouches et les panneaux aux thématiques bibliques qui ornent l’environnement de la crèche qu’il enrichit, par ailleurs, de nouveaux santons et de nouveaux mouvements.

Une bande sonore guide la progression de la visite. Elle a été réalisée par le Frère Bernard Ricart, qui prête aussi sa voix pour le commentaire.

L'entretien de la crèche a été depuis peu confié à l'association "Les amis de Saint Aphrodise", du nom de cette première église de Béziers dont elle assume la préservation.

La crèche actuelle est une œuvre commune et continue de bientôt 85 ans !

Une visite de groupe de jeunes

Découvrez ci-dessous la crèche de Fonseranes en vidéo :

Ce diaporama, pour votre "émerveillement"

► et ci-dessous,"Nous les filles", un texte magnifique...

Frère Bruno Mellet

Documents du mois déjà publiés

Nous les 
                                filles, Marie Rouanet

Nous les 
                                filles, Marie Rouanet