Quelques Frères spécialistes

Des Frères se sont illustrés par leurs connaissances dans des spécialités qu'ils enseignaient.

En voici quelques exemples dans des domaines très divers.

ARNAUD Augustin - Frère Nymphas-Victorin, dit Frère Victorino

Chadron (43) 1885 - Porto Rico 1966

Œuvres de jeunesse

Formation religieuse au Puy-en-Velay.

En 1904, départ pour le Canada.

1905, il arrive à Cuba où il effectue la plus grande partie de son activité. Il exerce comme professeur dans les classes commerciales. Particulièrement actif auprès des jeunes, il fonde la "Fédération de la Jeunesse Catholique" de Cuba et de nombreux autres mouvements.

En 1961, il quitte Cuba. Il décède cinq ans plus tard, en1966 à Porto Rico.

L’action qu’il a menée à Cuba est importante. C’est pourquoi,  en 2000,  s’est ouvert le procès diocésain en vue de la béatification.

 

 

CAUMEL Jean Baptiste - Frère Héribaud-Joseph

Boisset (15) 1841 – Clermont-Ferrand (63) 1917

Botanique

Professeur au pensionnat Godefroy de Bouillon (Clermont-Ferrand), il a mené des études sur les plantes d’Auvergne.

Grand spécialiste de la botanique, il fut membre de plusieurs Instituts : Lauréat Institut de France, Membre de la Société Botanique de France,  Membre de l’Académie Internationale de Géographie Botanique (Directeur 1898).
Il a produit de nombreux ouvrages particulièrement détaillés.

Son herbier est, quant à lui, conservé au British Museum.

  • Flore d’Auvergne, 1883 (et les autres rééditions)
    Notice sur quelques menthes observées dans le département du Cantal, 1881
    Les plantes parasites de la flore d’Auvergne, 1889
    Les diatomées d’Auvergne, 1893
    Les grimmia de la flore d’Auvergne, 1898
    Les muscinées d’Auvergne, 1899

 

NAUTON Pierre - Frère Navit-Pierre

Saugues (43) 1912 - Lyon (69) 1970

Ethnologie, linguistique

Formation religieuse en Belgique. Passionné de linguistique, il continue sa formation en même temps qu’il enseigne au Puy.

Il passe plusieurs diplômes : licence en lettres classiques, diplôme d’études supérieures en 1942 avec « La terminologie rurale dans le patois de Saugues »  puis un doctorat : « Géographie phonétique de la Haute-Loire » (1949).

Il fut ensuite directeur-adjoint de l’Institut de Linguistique Romane (Facultés catholiques de Lyon) puis  Maître de recherches au CNRS (1957). Suite à ses recherches, il publie un ouvrage en quatre volumes : « L’Atlas linguistique du Massif Central » (1957-1963)

  • Le patois de Saugues, 1948
    Notes de géographie linguistique, 1954-1958
    Atlas linguistique et ethnographique du Massif central, 1963
    Géographie phonétique de la Haute-Loire, 1974

 

 

PEYRAC Géraud Augustin - Frère Gamaliel

Chalvignac (15) 1818 – Volvic (63) 1865

Architecture

1856 : Directeur de l’école départementale d’architecture de Volvic (école pratique de construction pour former à l’art de tailler et de sculpter la pierre).

Il eut l’idée et dirigea l’érection de la statue monumentale (5,5 m. de hauteur) de Notre-Dame de la Garde qui domine la ville. Il sculpta l’œuvre gigantesque en pierre de Volvic, en organisa l’inauguration qui eut lieu le 21 juillet 1861.

Il réalisa aussi le chemin de croix monumental qui jalonne la montée.

Il se préparait à entreprendre la restauration de l’église paroissiale quand la maladie l’arrêta, bientôt suivie de son décès.

 

SAUVAGE Michel - Frère Flavien Marie

Marcq-en-Barœul (59) 1923 – Lille (59) 2001

Théologie de la vie religieuse

Formation à Lille et à Rome.

Docteur en théologie, il rédige : « La participation des laïcs au ministère de la parole de Dieu et la mission du Frère Enseignant dans l’Eglise » (Facultés catholiques de Lille, 1961).

Il fut membre du Conseil général de la congrégation. Au Concile de Vatican II, il était l’expert théologique de son frère Mgr Jean Sauvage, évêque d’Annecy. Il fut aussi enseignant à Rome, formateur et conférencier.

  • La vocation du frère enseignant, 1959
    Catéchèse et laïcat, 1962
    Jean-Baptiste de La Salle, expérience et enseignement spirituels, Annoncer l’évangile aux pauvres (en collaboration avec Miguel Campos), 1977

 

 

WEYDERT Pierre - Frère Arétas-Lucien

Rosport (Luxembourg) 1885 – Caluire (69) 1965

Physique, chimie, géologie, minéralogie, histoire

Professeur de mathématiques et de sciences, il crée des musées scolaires.

Chercheur obstiné, il réalise un « microscope solaire » très puissant.

Il explique aussi la provenance d’un mystérieux trou fraisé que portait un grand nombre de coquillages fossiles, toujours au même endroit. Les savants nomment l’animal qui forme le trou « Teredo Aretasi ».

En 1939 il accompagne à Lyon, l’école Catholique d’Arts et Métiers (ECAM). Enlevé par la Gestapo en 1944, il passe  un an en camp de concentration puis reprend ses activités (enseignement de la chimie, enseignement religieux).

Haut de la page